Pornichet Select 6.50. La saison est lancée

Cette fois, on entame la dernière ligne droite avant le départ de la Mini, le 1er octobre. Et pour commencer la saison, une course en solo.

Le parcours. 300 milles en solitaire au départ de Pornichet. Rien de tel pour une bonne reprise en main du bateau après un pause hivernale. Et ça démarre plutôt bien. Premier sur la ligne de départ… « J’en ai presque perdu mes moyens », sourit Yannick. « Mon premier bord est très timide. Résultat, je passe cinquième ou sixième à la bouée de dégagement ».

pornichet

La météo. On a pu tester toutes les conditions météo lors de cette Select 6.50. Soleil et bonne brise au départ ; petit temps lors du passage des îles du Golfe du Morbihan. Le meilleur : un bon bord de spi lancé dans 14 nœuds de vent, et très vite on est passé à 28 nœuds de vent !!! On s’est retrouvé au taquet ! J’ai pris un ris dans la grand-voile avant de passer sous gennaker.

pornichet1

Tactique. Le parcours permettait de tenter plusieurs options. Notamment sur le retour après Belle-Ile-en-Mer. J’ai hésité à passer au nord de Houat et Hoëdic mais avec la renverse de marée qui s’annonçait contre moi j’ai préféré rester sur une route plus sud. Valentin Gautier a lui pris cette option. Pari gagné, il remporte la course ! Il est passé plus tôt que moi à cet endroit, du coup le risque de dériver vers les rochers si le vent faiblissait était beaucoup moins risqué pour lui. Une belle option.

Fatigue. Le premier soir, j’ai accusé le coup. Grosse fatigue, entre le boulot qui demande beaucoup de temps, la préparation du bateau et le stress. Résultat dodo après le passage de Belle-Ile. J’ai beaucoup dormi, trop. Mais je finis cette course et c’est bien là l’essentiel !

pornichet2

Qualification en poche. Le règlement de la Mini-Fastnet impose de parcourir 1.000 milles en course, 1000 milles en solitaire et de terminer une course l’année du départ. Donc, c’est bon ! J’ai mon billet pour la Mini !!! C’est un soulagement et c’est beaucoup moins stressant.

Et maintenant ? Pas le temps de s’endormir. Cap sur la Trinité-sur-Mer et la Mini en mai dont le départ sera donné le 9 mai. C’est une grosse course : 500 milles en solitaire. J’ai hâte !

En attendant, la campagne de financement avance bien. On a franchi la barre des 4.000 euros. Encore un petit effort et on aura atteint notre objectif. C’est Dragobert qui va être content. Il a besoin de nouvelles voiles !!!!

Allez jeter un coup d’œil : https://kengo.bzh/projet/cap-sur-la-mini-transat

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s