Portrait

Né le 21 décembre 1976, vit à Plougasnou.

Après une transat AG2R en double et une mini pour le moins semé d’embuche… Yannick se jette à l’eau et va retenter l’aventure du solo. Et pas n’importe quelle aventure : la Mini-Transat 2017, à bord d’un Pogo3, un tout petit bateau de 6,50 m.
Pas de quoi l’effrayer pour autant : «J’ai grandi au bord de l’eau, dans un monde peuplé de marins», avoue Yannick.
Entouré par des parents passionnés et par des cousins qui ont navigué sur des bateaux taillés pour les grandes courses océaniques, Yannick Le Clech est de la trempe de ces jeunes navigateurs issus de la baie de Morlaix : les Le Cléac’h, Troussel, Beyou.
Touche à tout, celui qui «déteste ne rien faire» a choisi de consacrer son temps libre à sa passion. Un coup d’œil sur son palmarès, ses nombreux titres obtenus dans différentes séries et son expérience, suffit à le prouver. Yannick n’a pas tout misé sur la voile et c’est aujourd’hui l’esprit libre que l’ingénieur qu’il est devenu, avec quinze ans de management dans une société de conseil et d’ingénierie, s’élance vers la course de ses rêves.

D’ici 2017, Yannick va dévorer les milles.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s